Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Lanotte
Lanotte
Menu
Marbre (3)- Théorie des moulures

Marbre (3)- Théorie des moulures

La théorie des moulures est un exercice académique pour les peintres en décors. (Ci après deux exemples réalisés par K.ty Houdry)

C'est un panneau sur lequel figure un assemblage de toutes les moulures possibles et imaginables, disposées à angle droit. Il démontre la capacité du peintre à mettre en volume par le jeu des teintes, à tracer des moulures rectilignes régulières...bref c'est un exercice de précision et de rigueur.

 

La matière sur laquelle seront peintes les moulures est un marbre d'interprétation. C'est-à-dire qu'on est libre des couleurs et formes, on recherche avant tout un effet marbre (veiné, bréché ou nuagé, ou les trois si l'on veut).

Je souhaitais travailler le bleu outremer et me suis inspirée pour ce faire du bleu bahia (un granit brésilien).

 

On commence par tracer les repères des moulures sur le panneau de 1x1.30m préalablement apprêté.

 

L'ébauche du marbre est à l'acrylique, dans des teintes bleu outremer, comme indiqué précédemment, nuancé évidemment, au bleu de Prusse, bleu de cadmium et terre de Sienne naturelle afin d'obtenir un fond hétérogène, en profondeur.

 

On ajoute les veines et brèches.

 

Et on repasse au shiqueteur (qui se teinte autant que le panneau !) pour renforcer certaines zones, leur donner plus de profondeur.

 

Après la recherche des bonnes teintes d'ombre et de lumière qui vont servir à la mise en volume des moulures, on commence par tracer les ombres.

 

Résultat final avec ombres, lumières et ombres portées.